Voir la vidéo

 

La Mandragore est un peu obscène et proliférante. C'est la Nature sexuée. La plante mythique pousse sous les gibets. On dit que les pendus dans un ultime spasme ensemencent la terre. Ainsi la vie continue malgré la mise à mort.

La sculpture est composée de deux volutes, l'une jaillissante, celle de la sève, et l’autre de la graine qui revient à la terre. Cycle végétal. Le tronc est bandé, la fleur est libidineuse, les racines sont animalières, ça grouille et ça pulse. Ce n’est pas une nature-morte, mais la nature vivante. Je figure la trace du passage. Les perles sont le passage de la graine, et la graine un moment transitoire de la plante.

Jean Chrétien FAVREAU

Accueil          Contacter

Mandragore
Bronze, bois, terre, pierre et perles - haut.92cm

ARCHI


ARTS



 

 
 

 

 

      visite

 

• Peinture, crayon

Palette digitale

Photo

 

Musique