INNOVATION
• Écran couleur HD mince et découpable.
• Film pour l'éclairage et l'affichage.
• Nanotubes cathodiques.

APPLICATIONS
Urbanisme, architecture, signalétique,
cinéma, télévision, ordinateur, tablette,
caméra, téléphone, montre.

SPÉCIFICITÉS
- Mince, enroulable, découpable.
- Luminosité intense.
- Haute qualité chromatique (CRT).
- Miniaturisation des pixels (HD).
- Nanotubes cathodiques (CNT).
- Adressage et régulation hertziens.
- Économie d'énergie.
- Fabrication roll to roll.
- Résistance et durabilité.

Abrégé du brevet
N°1402302 (INPI-9.10.2014)
L’invention est un écran enroulable et découpable, pour l’informatique, l'affichage et l’éclairage. La lumière est produite par émission de champ électronique. Le problème technique résolu concerne le confinement des sources d’électrons dans un substrat souple. La solution est apportée par des tubes cathodiques dont l’enceinte et la source d’électrons sont réalisées avec des nanotubes de carbone. Il y a une pluralité de tubes cathodiques par point lumineux de l’écran (pixels). La densité des pixels est élevée. L’écran est constitué d’une superposition de films minces et souples, isolants ou conducteurs : l’écran est enroulable. Le signal d’adressage et de régulation des pixels est transmis par voie hertzienne : l’écran est découpable. Des films complémentaires peuvent être posés sur le dessus ou le dessous de l’écran : film tactile, film photovoltaïque, film batterie. De cette façon, l'écran peut être autonome en énergie, nuit et jour. Cette invention permet des applications utiles dans les domaines de l’éclairage, de l’affichage et de l'informatique : urbanisme, architecture, signalétique, cinéma, télévision, ordinateur, tablette, téléphone. Sa luminosité, sa minceur, sa souplesse, et le fait qu'il puisse être découpé à tout format, autorisent des applications inédites.

Sa luminosité, sa minceur, sa souplesse, et le fait qu'il puisse être découpé à tout format, autorisent des applications inédites et des produits innovants.

    La technologie des écrans minces et souples est actuellement dominée par les polymères électroluminescents (OLED). La technologie est coûteuse, et elle est trop fragile pour des très grands formats. Les très grands écrans sont réalisés avec des diodes électro-luminescentes (LED), mais les pixels sont gros et ils chauffent, l'écran est massif et lourd.

   Un grand écran souple (Nanopage) avait été étudié en 2006 par le CNRS, le Leti_CEA, le Fraunhofer, l'Imec, et la société iNanov (projet Européen, PCRD.6), suivant les brevets de l’auteur de NaPix. Un microtube-cathodique fonctionnel de 2mm, avec des sources d'électrons en nanotubes de carbone, avait été réalisé, mais le projet n'avait pu continuer faute de moyens complémentaires. Ce projet avait aussi le défaut d'avoir des pixels un peu gros.

L'écran NAPIX est un saut technologique qui produit de nouvelles applications.
Le brevet NAPIX permet de créer des nanotubes cathodiques un million de fois plus petits. NAPIX aura la luminosité chromatique des écrans CRT, sans émission de chaleur. Il aura la minceur et la souplesse des OLED, mais il sera beaucoup plus résistant. Il sera fabriqué en rouleau découpable grâce à son dispositif d'adressage innovant.

Jean Chrétien FAVREAU

Accueil          Contacter


ARTS

   
 naPix
Toile informatique pour l'affichage et l'éclairage
 
 

 
   
 


 


Inventions